1955 - 2002 L’USINE DES GRANDS PRÉS (UGP)

De 1955 à 2002, le site 108 route de Reims, à Soissons et Billy-sur-Aisne, a été exploité par les Etablissements Bignier Schmid-Laurent, puis par la Société BSL Industries pour des activités de chaudronnerie inox.

Dans un contexte de reconstruction et de forte demande, Messieurs Bignier et Schmid-Laurent décident d’étendre l’activité de l’usine et d’acheter des parcelles agricoles le long de la route de Reims au lieu-dit les Grands Prés.

Le 29 avril 1955, la société Bignier-Schmid-Laurent est autorisée à exploiter sur ce site, un atelier de chaudronnerie, de soudure électrique et acétylénique, et de mécanique. 

L’usine prend alors le nom d’UGP (Usine des Grands Prés).

L’usine évolue au gré de la construction des différents bâtiments de 1955 à 1991.

En 1958 la totalité des halls P1 à P3 sont construits, ainsi que les bureaux et services sociaux. 

En 1962, la totalité du P4 (chaudronnerie lourde) et des bâtiments A à C sont établis.

Ces halls conçus par l’ingénieur Charles Schmid-Laurent disposent d’une charpente métallique. Ils ont été fabriqués à l’atelier de l’avenue de la Gare, avant d’être installés sur le site UGP. 

La structure métallique poteaux-poutres imaginée par l’ingénieur permet d’étirer au maximum la charpente et de l’alléger. 

Le but est d’optimiser la production avec des ateliers lumineux grâce à une toiture en sheds avec parties verticales éclairantes, une grande hauteur pourvue de ponts roulants, et un sol en béton armé pouvant supporter les charges importantes des appareils produits.

UGP était l’une des usines les plus modernes d’Europe pour la construction de produits chaudronnés, s’étendant sur 100 000 m² dont 23 000 m² couverts.

Au sud du site vont s’étendre de nouveaux bâtiments consacrés à la fabrication des tubes et raccords, ainsi qu’à l’assemblage des citernes routières et conteneurs. Cette partie est cédée en 1986, avec l’atelier de l’avenue de Bouvines. 

Informations annexes au site