Plan Climat Energie

Face au défi climatique, les collectivités se mobilisent pour intégrer les questions du développement durable dans les politiques publiques.

L’Agglo prépare ainsi son Plan Climat Energie Territorial. Il s’agit d’un projet territorial de développement durable, construit avec l’ensemble des acteurs du territoire, qui vise à la lutte contre le réchauffement climatique, par la réduction des émissions à gaz à effet de serre, et à l’adaptation aux changements en cours. Institué par le Plan Climat national et repris par les lois Grenelle1 et 2, il constitue un cadre d’engagement pour le territoire.

Démarche : Tout d’abord, un diagnostic en deux volets

La première étape pour l’Agglo consiste à établir un diagnostic, en deux volets. Le premier est constitué d’un bilan de ses émissions de gaz à effet de serre : c’est une étude qui doit identifier les secteurs où la collectivité et le territoire produisent le plus de CO2, ce qui permet d’identifier ceux sur lesquels elle devra agir en priorité dans les années à venir.

Le second volet est une étude des vulnérabilités du territoire, c’est-à-dire, une projection des impacts que le changement climatique aura sur l’Agglomération du Soissonnais, afin que nous puissions nous préparer pour l’avenir.

Ce diagnostic est actuellement en cours d’élaboration, et sera rendu pendant l’été 2012.

Ensuite, une phase de concertation s’adressant aux habitants et acteurs de la communauté d’agglomération ainsi que plusieurs de ses représentants nous permettra de trouver de nouvelles idées pour prendre en charge ensemble la lutte contre le changement climatique à travers des ateliers thématiques.

Puis, le programme d’actions sera élaboré à partir de l’ensemble des propositions qui auront été faites.

 

Des actions déjà portées par l’agglo

L’Agglo est déjà engagée dans un certain nombre d’actions en faveur du développement durable et de la réduction des gaz à effet de serre. Nous pourront citer :

> la Thermographie aérienne,

> les subventions de l’OPAH pour l’amélioration de l’habitat

> la conception d’éco-quartiers

> les écogestes

Rénovations d’immeubles : ANRU

Les actions de communication sur la gestion des déchets et l’accompagnement du compostage domestique…

Changement climatique : Pourquoi un Plan Climat ?

Le réchauffement climatique n’est plus à démontrer, et le changement climatique en cours est déjà visible sur l’ensemble de la planète :

  • La température mondiale a augmenté de presque 1 degré sur la planète au cours du XXème siècle,
  • Les récoltes se font de plus en plus tôt : la date de floraison des arbres fruitiers s’est avancée de 7 à 11 jours suivant les variétés depuis les années 80. Les vendanges en Champagne, ont lieu deux semaines plus tôt qu’il y a vingt ans…
  • Certaines espèces, marines et terrestres, animales comme végétales, se déplacent en direction des pôles. (le plancton a ainsi migré de 1000km vers le nord depuis 40 ans)
  • Des espèces animales et végétales jusque-là étrangères à notre territoire s’y installent, alors qu’elles sont potentiellement dangereuses pour les espèces locales. Plus de 1500 espèces exotiques (animaux, végétaux et champignons) sont ainsi déjà établies en Europe.
  • La masse et l’étendue des glaciers régressent : par exemple en France, le glacier du Mont Blanc a reculé de 1400m, et celui des Bossons à Chamonix de 1200m depuis le XXe siècle.
  • Les océans se réchauffent et leur niveau s’élève dangereusement (+6cm depuis 1992), menaçant d’engloutir les côtes et certains archipels. Leur acidité a augmenté de 30% depuis le début du XIXe siècle.
  • L’activité cyclonique est en augmentation dans l’Atlantique nord.
  • Les précipitations sont perturbées : augmentation de 5 à 10% dans l’hémisphère nord, et diminution dans les zones subtropicales déjà naturellement sèches.
  • Les vagues de chaleur se multiplient, de même que les incendies de forêts en Amérique du nord et dans le bassin Méditerranéen.

Tout ces phénomènes sont liés, et dus à l’effet de serre, qui est amplifié par les activités humaines.

Mécanisme simplifié de l’effet de serre :

Le Soleil diffuse son énergie sous forme de rayons, qui atteignent l’atmosphère terrestre. Une partie de ces rayons est renvoyée dans l’espace par la couche d’ozone, au sommet de l’atmosphère, tandis que les autres rayons pénètrent l’atmosphère et arrivent à la surface de la Terre.

Une partie de l’énergie va être directement absorbée par la Terre et lui permettre de se réchauffer, et l’autre partie est renvoyée directement dans l’atmosphère et vers l’espace. Mais les gaz dits « à effet de serre » situés dans l’atmosphère vont absorber et renvoyer une partie de cette énergie vers la Terre. C’est l’effet de serre.

Une partie des gaz à effet de serre est totalement naturelle : due à la respiration des animaux, à la décomposition de la biomasse, à l’évaporation des océans, etc. L’effet de serre est donc un phénomène naturel qui permet à notre planète d’avoir une température moyenne de +15°C à sa surface. Sans cela, il y ferait -18°C et toute vie serait impossible !

Mais depuis la révolution industrielle, l’homme ne cesse d’émettre de plus en plus de gaz à effet de serre dits « anthropiques », qui sont liés à ses activités. Ainsi par exemple, l’utilisation de combustibles fossiles (chauffage, voiture, etc.) et la déforestation libèrent du dioxyde de carbone CO2, l’élevage implique des émissions de méthane CH4, le recours aux engrais entraîne la formation de l’oxyde nitreux N2O, etc.

Ainsi, nos voitures, le chauffage de nos logements et locaux, nos activités, etc. génèrent des gaz à effet de serre qui engendrent le réchauffement climatique, et les bouleversements qui l’accompagnent. Cela une influence sur tout le globe, il est donc important que nous limitions nos émissions.

Tout le monde a une responsabilité dans ce domaine, et est donc concerné : du consommateur, à l’entreprise, en passant par la collectivité. Chacun doit agir à son niveau, et appliquer le principe « penser  global, agir local ». En veillant à faire baisser ces émissions et à adopter des comportements adaptés, nous préserverons notre planète pour les générations futures.

Informations annexes au site