Actus histoire

Le saviez-vous ? L’innovation d’Eugène Poubelle

Chaque mois, retrouvez l’actu patrimoine de votre agglomération : L’innovation d’Eugène Poubelle

Mis en ligne le

Depuis le Moyen-Age, les ordures et les excréments étaient entassés sur la voie publique. Sous la IIIème République, Eugène Poubelle (préfet de la Seine de 1883 à 1896) souhaita révolutionner les conditions d’hygiène des foyers parisiens, notamment grâce à la collecte des déchets ménagers.

 

Avec les arrêtés du 24 novembre 1883 et 7 mars 1884, Eugène Poubelle obligea l’usage de récipients destinés aux ordures ménagères et leur enlèvement. Le nom de « poubelle » fut utilisé pour désigner ces récipients, en référence à leur inventeur, et fut intégré dans le dictionnaire en 1890.

 

Ces arrêtés instauraient également 3 récipients différents : un pour les résidus de ménage, un autre pour les papiers/chiffons, et enfin un pour le verre, la poterie et la porcelaine. Il s’agissait des prémices du tri sélectif.

L’exemple de Paris s’étendit au niveau national, et le ramassage des ordures se généralisa dans les années 1970.

 

Eugène Poubelle fut aussi à l’initiative de l’installation du tout-à-l’égout en 1894, en imposant le raccordement des immeubles parisiens au système de collecte des eaux usées.

 

Dans le Soissonnais, le ramassage des déchets et l’assainissement furent pris en charge par le SIVOM créé en 1966, puis par la Communauté d’agglomération du Soissonnais en 2000 et 2003. 

Depuis 2006, avec la mise en place de la collecte sélective en porte à porte, les foyers trient leurs déchets en 3 catégories : déchets non recyclables, papier/carton et verre.

 

En plus de protéger notre santé, le tri et le traitement des déchets contribuent aujourd’hui à protéger notre environnement.

 

Consultez ACTION n° 67 si vous voulez en savoir plus.