Actus histoire

L’ancienne maison d’arrêt de Soissons

Au XVIIIème siècle, Soissons disposait d’une prison royale rue du Beffroi.

Mis en ligne le

Cependant, celle-ci était devenue vétuste et une ordonnance royale de 1770 demandait d’établir une maison d’arrêt dans chaque chef-lieu de généralité.

C’est ainsi qu’en 1783, les terrains situés à l’ange de la rue Richebourg et de la rue Bara furent achetés pour y établir une nouvelle prison. Construite sur les vestiges de l’église paroissiale Saint-Victor, la maison d’arrêt était située aux abords de la Grand’Place (à l’arrière-plan du théâtre).

Elle ne résista pas à la Grande guerre et fut reconstruite entre la rue Léon Caillez et la rue Paul Deviolaine. L’hôtel de police de Soissons prit sa place en 2001.

© Musée de Soissons, Collection Guy Lafleur