Culture, PATRIMOINE, HISTOIRE

Des étudiants de l’école de Chaillot découvrent le chantier de la rose

Le chantier de restitution de la rose de la cathédrale de Soissons est exceptionnel. Tellement exceptionnel que ce mardi 22 juin, ce sont plus d’une trentaine d’étudiants de l’école de Chaillot qui ont fait le voyage depuis Paris pour découvrir in situ ce chantier en compagnie de ceux qui le mènent.

Mis en ligne le

 

L’école de Chaillot ? Créée en 1887, elle constitue aujourd’hui le département Formation de la Cité de l’architecture et du patrimoine. En d’autres termes, ce sont les futurs architectes qui auront en charge les chantiers de restitution de notre patrimoine qui étaient à Soissons ce mardi.

Ils ont eu la chance de découvrir l’un des multiples moments forts du chantier avec la pose depuis le début de cette semaine des premières colonnettes de la rose restituée. 

Pourquoi restituer la rose plutôt que la restaurer ? Quel type de pierres privilégier ? Les étudiants ont pu échanger avec Olivier Weets (Architecte en chef des monuments historiques), Quitterie Marquez (Architecte des bâtiments de France), Camille Breitas, architecte du patrimoine, également avec Yann Hégo, ingénieur Drac, autant d’acteurs de ce chantier hors norme.

 

 

La journée a débuté au musée Saint-Léger afin de découvrir la rose abîmée par la tempêté Egon de janvier 2017. Autour de Christophe Brouard, directeur du musée, les débats ont porté sur la spécificité de ce chantier, les projets de mise en valeur à venir de cette rose actuellement présentée dans la nef de l’église de Saint-Léger.

Les étudiants ont également effectué la visite de l’abbaye Saint-Jean-des-Vignes en compagnie de Karine Jagielski, en charge du site, en abordant notamment le chantier à venir sur le massif occidental. Peu à peu la rose qui a été présentée au public dans la nef de la cathédrale va donc prendre de la hauteur et trouver son emplacement définitif. Tailleurs de pierre, maçons, sculpteurs évoquent tous la fierté de travailler sur un chantier qui marquera leur vie professionnelle et qui doit s’achever en décembre prochain.